Au Burkina Faso, plus de 330 000 enfants privés d'école

Source: UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
Country: Burkina Faso

L'augmentation de l’insécurité et des attaques armées a entrainé la fermeture de 2024 écoles, dont plus de la moitié dans la région du Sahel, durement frappée par la violence.
Faits saillants

  • Le Burkina Faso est confronté à une crise humanitaire sans précédent liée à une augmentation soudaine de violences.
  • 1,5 million de personnes auront besoin d'assistance humanitaire.
  • Plus de 271 000 personnes ont été forcées de quitter leurs foyers, soit quatre fois plus depuis le début de l'année.
  • Plus de 95% de déplacés internes sont accueillis dans des communautés hôtes.
  • 2024 écoles sont fermées, privant ainsi plus de 330 000 enfants d'éducation.

Contexte

DÉPLACEMENTS

Les attaques armées récurrentes et l'insécurité ont maintenant déplacé plus de 170 000 personnes, soit trois fois plus qu'en janvier 2019. Depuis le début de l'année, chaque mois, 20 000 personnes en moyenne ont fui leur domicile. On estime que le nombre de personnes déplacées dépassera les 200 000 avant la fin de l'année. Plus de 95 % des personnes déplacées ont cherché refuge dans d'autres communautés et villages et ont un besoin urgent d'abris, de nourriture, d'eau et de services de santé.

Lors d'une des dernières attaques à la fin avril, des milliers de personnes ont été forcées de fuir leurs villages dans les villes d'Arbinda et de Gorgadji, au nord du pays. Les personnes nouvellement déplacées ont cherché refuge dans les localités de Barsalogho, Dablo et Pensa dans les régions du Centre-Nord, qui accueillent actuellement plus de 16 000 personnes déplacées. Beaucoup de personnes déplacées sont traumatisées et ont peur de rentrer chez elles en raison de l'insécurité et des tensions interethniques qui y règnent.

Les autorités et les organisations humanitaires s'efforcent d'accroître l'aide aux personnes déplacées. Des efforts de secours sont en cours pour améliorer la fourniture de nourriture, d'eau, de services de santé et la protection des civils touchés contre les abus et les violations. Le Conseil national d'aide d'urgence et de réhabilitation (CONASUR) dirige les opérations d'aide gouvernementale avec le soutien des ONG et des agences d'aide des Nations unies.

Les tensions et l'insécurité persistent dans de nombreuses zones du pays. Beaucoup de personnes déplacées ont besoin d’un soutien psychosocial et craignent de retourner chez elles. Les autorités, les organisations d’aide et d’autres acteurs réfléchissent à des solutions pour réinstaller les personnes déplacées dans d’autres communautés, ainsi qu’à un règlement pacifique et durable des conflits pour leur permettre de rentrer chez elles.


Mozambique update from HLA members

We have been coordinating responses from various HLA members on the current emergency situation in Mozambique following Cyclin Idai.

Club of Mozambique - emergency update

Club of Mozambique, the online gateway to Mozambique, reported that on 18 March the first international airlift arrived in Beira, Mozambique from UNHRD in Dubai. WFP are handling the distribution of supplies. For more information, read here.

Aero Africa - capacity

Reporting on 21 March, Jamie AndersonDirector -  African Solutions, said: "Remarkably I have not seen any humanitarian aid requests freely on the market for air cargo into Mozambique as of yet. It appears that the international call to help has yet to gather pace. I spoke to a few forwarders who handle NGO’s yesterday and they said the same. There are relief convoys en route ex South Africa. Day by day the world is starting to see the big picture therefore I expect a lot more activity in the coming days."

In terms of carrier availability, he added: "We would welcome any enquiries as we are very in touch with aircraft availability along the entire eastern coastline of Africa. Astral Aviation has the 727F based in NBO. There are also ample AN26F and also a C310 in MGQ that could also be called into play, as the operators do have spare hours".

Volga-Dnepr - capacity

Reporting on 21 March, Stuart Smith, Director Global Humanitarian, said of Volga-Dnepr's capacity: "1 x VDA IL76 is now ready in Maputo and will operate flights in coming days for BEW/Beira International Airport. We may consider ops also to Chimoio/VPY inside Mozambique. We may also look to offer B737F of Atran Cargo (Volga-Dnepr Group) ex EU and UAE origins, in case of smaller loads requirement. BEW, as we understand it, is not able to download larger freighters due lack of MDL but smaller freighters (forklift/low loader etc) as yes OR ramp".

Sheltereach.org - shelter

John Vasila of Sheltereach said: “Zimbabwean President, Emmerson Minangagwa, of town Chmanimani Government wants to ensure that houses are built back with stronger materials. Sheltereach designs can be summed up with the word Simple. Simple for the end users, simple in terms of logistics and simple in procurement.

This leads to safe, affordable housing with access to services. We can also help local people to understand the building principles and materials used in our shelter/housing systems. We can partner with Government and NGOs to ensure appropriate disaster relief and reconstruction methods are used, increasing the strength by up to 30 times of  the original structure, usually without increasing the minimal budget cost".

See attached for typical shelter options and a diagram of a Disaster Cycle, in terms of shelter.